Friday, August 14, 2009

Sao Paulo; Wednesday 29th July – Saturday 1st August

Sao Paulo; Wednesday 29th July – Saturday 1st August
Sao Paulo, a bit of a hidden cultural jewel ... not many tourists have great things to report on Sao Paulo (if they even bother going) ... the economic centre of Brazil, known to be quite dodgy (which it is), a city that will not accept you easily, but once you’re friends, you could be for life.
We arrive at our hostel (Pousada-Hostel Sao Paulo, Jardim America) at around 8.30, though it takes us a while to understand that it’s our hostel, as they do not tend to put a sign up in advertising this at places in Sao Paulo ... we later learn that this is apparently for security reasons.
It is pouring with rain; we’re tired, and just want a nice place to rest. Unfortunately we get put in a box room with twin beds and a non glass window that is instead replaced with metal shutters. We are later moved to a bigger room when the lady sees that we are not too happy with the box room ... though our new room smells like it hasn’t been opened up in years.
After a shower, we decide not to sleep and head out to discover our neighbourhood, Vila Madalena, known to be one of the posh areas of town. This is where Sao Paulo decides to test our loyalty ... a big thunder storm breaks out, and doesn’t stop for most of the day. There isn’t a map to be found anyway, so a bit lost, and very wet, we decide to stop off in a cafe to dry off...hoping that the waiters would be able to help us out. No such luck of course, we are totally unable to make ourselves understood in Portuguese.
We finish our drinks, ready to brave the outside world again, and just as we are about to leave, the door opens and a French guy (that happens to live in Sao Paulo) walks in, and gives us all the information we need! Someone or something was smiling down on us that day.
We walk round and round in circles, discovering the area (still in the pouring rain), Renu makes the most of the situation by visiting a beauty salon for girly things, getting her hair cut and finding a medical clinic that would sort her out with her last jab, now due, for Hepatitis B.
On the evening we meet up with a friend of Renu’s, Joana, who picks us up at the hostel. Renu and Joana met in Rouen at university, and had not seen each other since (in nine years!).
It is at this moment that we start to make friends with Sao Paulo ... Joana takes us out for really good Middle Eastern food, and we also bump into two of her friends in the restaurant who are just great, Renata and Pedro. We finish the night at a small local concert (in a beautiful house), that reminds us just how great Brazilian music is! A wonderful evening, and just so enjoyable to do ‘normal’ things for once, like go out to a restaurant with friends and see some live music.
The next day, we’re sent another little ‘test’ ... just as we’re walking out of the hostel to discover all these wonderful things that Joana, Renata and Pedro advised us to do, we get stopped and told that we need to leave the room as we had only booked for one night, though we were convinced that we had booked for three. This was partly our fault, and was all a big mis-understanding over the email they had sent us ... nevertheless, we still had to leave to find somewhere else to sleep. This of course took most of the afternoon, which meant that we did not get to do what we had planned, instead we took a very long walk up and down Avenida Paulista, which was most enjoyable.
We end up in a hostel pretty much opposite where Joana lives (Hostel Vila Madalena), which proves to be very convenient over the next days! It is also a great hostel (despite being in a dormitory room with eight beds), highly recommended to anyone visiting Sao Paulo.
Joana is simply a gem, absolutely more than the perfect host, and lovely to spend time with. We are taken out again in the evening for the best Sushi we have had in a long time, and also given a very careful program for the next day, which consists of the following ...
We take the metro to Parque da Luz, which is great fun. We also see for ourselves what the park is locally know for, a place to go if you are looking for an older, larger built lady of the night (or of the day in this case!). There were some happy looking faces of middle aged men walking around the park!
After this we head to a contemporary arts museum just next door, Pinacoteca, to see a great photography exhibition on Sao Paulo. We have a hot chocolate in their sweet little cafe and then walk down to Mercado Paulista ... the most amazing food market you have ever laid your eyes on! Almost 300 stalls, with row after row of yummy produce; cheeses, spices, meats, fish ... you name it!
We intend to have lunch at the market (as the restaurants upstairs are apparently fabulous), but don’t really get round to it as we make the ‘mistake’ of stopping for a beer and what we thought would be a ‘snack’ at one of the bar stalls downstairs...the most enormous mortadella (Italian ham) sandwich and a pastry called Pastel de Bacalau , filled which salt fish. Delicious, but so filling!
We then hoped to climb to the tower of the Altino Arantes Building, where there is apparently the best view of the city, but it was closed instead we marvelled at the chandelier in the lobby, a few stats: 13 meters high, 2 meters of diameter, 900 lamps, 10 thousand pieces and weighs 1.5 ton. We move on to visit the Japanese quarter and the take a metro to Avenida Paulista, where we go to two exhibitions, one on electronics and games, and the other about Serge Gainsbourg.
On the evening we take Joana out to a concert (though she drives us there ), Brazilian musicians playing Serge Gainsbourg music (it’s the year of France in Brazil, hence the French influence here). Though a little packed, the venue and the concert are amazing. We finish the night at a fancy burger place, and finish at one of Joana’s locals with a last beer.
Saturday, we pack our bags, take a walk around the antiques market, have a coffee with Joana and then make our way to the airport for Salvador (North East coast). The sun is out again, Sao Paulo finally accepted us.

For the pictures, click here.

Sao Paulo; mercredi 29 juillet – Samedi 1er aout

Sao Paulo, un trésor culturel cache... peu de touristes ont des choses positives a raconter sur cette ville (a vrai dire très peu daignent y aller)… la capitale économique du Brésil avec plus de 20 millions d’habitants est connue pour être mal famée (et elle l’est !), une ville qui n’accepte pas facilement les étrangers mais une fois que vous l’êtes, il est difficile de s’en séparer.

Nous sommes arrives a notre hostel (Pousada-Hostel Sao Paulo, Jardim America) aux environ de 8h30. Nous avons eu du mal à trouver même avec l’adresse car une fois devant le bon numéro rien n’indique qu’il s’agit d’un hostel. En effet à Sao Paulo, question sécurité, il est préférable de garder profil bas.
Il tombe des cordes, nous sommes fatigues par le voyage en bus durant lequel nous avons peu dormi, la conduite du chauffeur etant similaire a celle d'Ayrton Senna. Nous ne rêvons que d’une chose : une chambre (même pas une jolie) avec un lit (double de préférence). On se retrouve dans une boite d’allumettes avec des lits séparés, une fenêtre dont la vitre est remplacée par des volets en aluminium. On nous changera de chambre un peu plus tard, bien plus grande mais qui n’a pas été ouverte depuis quelques jours vu l’odeur d’humidité…
Après une douche, nous décidons finalement d’oublier de dormir et sortons a la découverte du quartier, Vila Madalena, zone bobo de la ville ou librairies cafés côtoient nombre de restos branches, de salles de concerts et d’espaces culturels en tous genres. A peine arrives au bout de la rue un orage éclate qui va durer pour la plus grande partie de la journée. Impossible de trouver un plan de la ville, alors un peu déboussolés nous décidons de rentrer dans un café afin de nous faire aiguiller par les serveurs. Malheureusement on a oublie de prendre des cours de portugais et la communication est difficile mais marrante.
Nous finissons nos petits déjeuners, prêts à partir, et à ce moment la porte du café s’ouvre et on entend un « bonjour ». Un Français qui vient donner des cours a son élève brésilienne. :-) la chance nous sourit. Il nous donne un tas d’infos sur le quartier et nous voila donc dehors à nouveau (sous la pluie) à découvrir les environs. Renu en profitera pour faire poireauter Nico une heure le temps d’une session salon de beauté (Nico n’en a pas besoin il est déjà très beau), une autre demi heure chez un coiffeur (Nico n’y a pas mis les pieds depuis des années…) et enfin au centre de sante local pour sa dernière injection de vaccin pour (ou contre c'est comme vous voulez) l’Hépatite B.
Le soir, nous avons rendez-vous Joana, une amie de Renu qu’elle n’a pas vu depuis 9 ans, lorsqu’elles étudiaient toutes les deux à Rouen.
C’est essentiellement a partir de ce moment et grâce a Joana que nous apprenons à aimer Sao Paulo… diner dans un petit resto arabe ou nous rencontrons deux amis à Joana, Renata et Pedro, et ensuite petit concert de très bonne musique brésilienne dans une magnifique maison de ville. Une très bonne soirée remplie de choses a la fois tellement habituelles et tellement nouvelles…

Le jour suivant, nouveau test… alors que nous nous apprêtons à sortir de l’hostel pour partir a la découverte de la multitude d’endroits recommandes part Joana, Pedro et Renata, nous sommes stoppes nets a la réception ou l’on nous dit qu’il est temps de quitter la chambre car nous avons réservé pour une nuit seulement. Nous quittons donc l’hostel et mettons une bonne partie de la journée pour retrouver une chambre pour la nuit. Nos plans pour la journée tombent à l’eau (sans mauvais jeu de mot) mais nous avons quand même le temps de flâner sur l’Avenida Paulista.
Notre nouvel hostel est situe dans la même rue que l’appartement de Joana, quasiment en face de ce dernier. L’hostel est très sympa, bien tenu et nous le recommandons vivement a tous ceux qui doivent se rendre a Sao Paulo (Hostel Vila Madalena).
Joana est tout bonnement fantastique. Elle a vraiment pris bien soin de nous : sorties et recommandations ; les meilleurs sushis depuis longtemps et un programme bien détaillé pour les deux jours suivants.
Le lendemain, nous prenons le métro jusqu’au Parque da Luz : des dizaines d’ouvres exposées dans les jardins et également des prostitue(e)s. Leurs services doivent être efficaces car les hommes que nous voyons ont un léger sourire aux lèvres en sortant du parc…
Nous visitons rapidement le musée Pinacoteca, adjacent au parc. De très belles photos de Sao Paulo y sont présentées. Nous prenons un chocolat chaud et filons vers le Mercado Paulista, un des plus beaux marches couverts de la ville. Plus de 300 marchands… ! Nous comptions déjeuner dans un des nombreux restaurants du marche mais nous décidons pour un énorme sandwich à la mortadelle et un beignet de morue (spécialités de Sao Paulo).
Nous voulions ensuite montes de la tour Altino Arantes pour une des plus belles vues de la ville mais malheureusement il pleut et donc la visite est annulée. Le lustre du lobby valait cependant le détour : 13 mètres de haut, 2 mètres de diamètre, 900 ampoules, plus de 10000 pièces de cristal et un poids d’une tonne et demi. Nous visitons rapidement le quartier japonais (sans grand intérêt) et filons vers Avenida Paulista pour la rétrospective Gainsbourg au SESC Paulista (la même qui était a la Cite de la Musique a Paris il y a quelques mois).

Le soir avec Joana nous retournons au SESC Paulista pour un conce3rt des chansons de Gainsbourg par un guitariste brésilien (assez connu mais dont le nom nous a échappé)… C’est l’année de la France au Brésil, d’où la rétrospective… Nous finissons la soirée par un burger et une bière dans deux des endroits préférés de Joana,

Samedi, nous faisons nos sacs, nous baladons au marche aux puces a cote de l’hostel et prenons un café avec Joana avant que celle-ci nous conduise en voiture à l’arrêt du bus pour l’aéroport. Notre avion pour Salvador (Bahia est à 17h30.
Le soleil brille à nouveau au dessus de Sao Paulo 

Pour les photos c’est par ici.


  1. Three cheers for Joana!

    Sara x

  2. joyeux annivairsaire cousin de toute la famille Jimenez gros bisous a bientot.j'espere que vous vous eclater gros bisous.

  3. Happy birthday Micole! En retard d'un jour je sais mias je suis un peu décalée, retour de vacances oblige...
    Merci pour ces purs moments de rêve...Profitez bien
    Gros bisous à tous les 2